See You Tomorrow, Everyone

See You Tomorrow, Everyone est un film de Yoshihiro Nakamura sorti en 2013. Il est adapté d’un roman de Takehiko Kubodera.

Synopsis : Satoru Watarai (Gaku Hamada), à l’âge de 12 ans décide d’arrêter ses études et de vivre à jamais dans son danchi. Il s’agit d’un complexe d’appartements, où l’on y trouve aussi des commerces de proximité. Ce projet urbain a vu le jour au Japon dans les années 50, 60 et 70. Pour faire simple, ça ressemble aux HLM en France. Le loyer y est moins cher qu’ailleurs mais Satoru verra ses camarades de promotion déménager peu à peu au fil des ans. On apprendra aussi pourquoi Sateru n’arrive pas quitter son quartier…

Cette fois-ci, pas de spoilers dans mon article comme dans celui pour The Eternal Zero, donc bonne lecture !

Pour ne pas écrire de gros pavés indigestes, je vais recourir à cette méthode qu’on rêvait tous d’utiliser sur les bancs de l’école : la liste. Je me rappelle que les profs tenaient à ce qu’on utilise des mots de coordination, et c’est logique, un texte correct ne se contente pas d’égréner des arguments, il faut les relier. Cependant nous ne sommes pas dans un cadre sérieux donc même si je vais présenter mes arguments de manière relâchée, je vais faire en sorte que le contenu ne le soit pas 😉

Et tout de suite, voici pourquoi je vous recommande le film See You Tomorrow, Everyone.

  • Le réalisateur Yoshihiro Nakamura est mon argument principal ! Je peux désormais officiellement annoncer que je suis fan de son travail. Il sait mêler réflexions philosophiques et comédie, tout en mettant en scène des personnages qui ont de la consistance. Mais surtout, c’est le thème des étrangers au Japon qui m’a interpellée dans See You Tomorrow, Everyone. Quand on y réfléchit, c’est très rare que dans les films contemporains on voit des nationalités étrangères, en-dehors des clichés (style : les soldats américains dans des films d’action japonais). Nakamura nous permet de voir le Japon au quotidien, dans sa simplicité et le moins qu’on puisse dire, c’est que l’image des Japonais en prend un coup dans le film.
  • L’acteur Gaku Hamada livre une performance géniale, ce qui me rassure : oui, il y a de très bons comédiens au Japon, il faut juste les trouver. Je dis ça parce qu’au début je ne faisais que de mauvais choix de films, en me fiant aux belles affiches et au casting comportant des idols. Résultat ? Je me retrouvais devant un film passablement mauvais, au scénario minable, aux images potables mais ayant des acteurs tous très attrayants. Regarder pendant 1h30 des belles gueules, ce n’est pas ma tasse de thé. Parce que leur beauté ne m’empêche pas de me rendre compte qu’ils jouent comme des pieds ! Et c’est là que je suis très contente de m’être intéressée à Gaku Hamada, même s’il n’a rien d’un canon de beauté. Alors oui, il est petit (1,60m), a un visage de poupon MAIS c’est un vrai acteur. Il a de très bonnes expressions, assez variées et n’a pas peur d’être moche (oui, parce que souvent les idols lorsqu’elles jouent la comédie s’arrangent toujours pour garder un visage photogénique…). Bref, Hamada joue le personnage principal dans See You Tomorrow, Everyone et il porte littéralement le film, vu qu’on le suit de A à Z, on voit son personnage grandir.
  • Les acteurs secondaires ne sont pas en reste, puisque Kana Kurashina, Kento Nagayama, Haru, Bengal et Nene Otsuka livrent une performance très honorable. J’aimerai insister sur l’acteur Kei Tanaka, qui joue une vraie pourriture dans le film. Cet acteur je l’ai découvert dans le drama Strategist Kanbe, où il avait déjà un rôle de « méchant », mais alors dans See You Tomorrow, Everyone il se surpasse !
  • Mes derniers arguments seront le côté culturel parce qu’on découvre ce que sont les danchi, le scénario parce qu’il est tiré d’un roman (qui dit roman, dit scénario travaillé) et enfin les émotions procurés par ce film. Impossible de s’ennuyer devant See You Tomorrow, Everyone car le film est bien rythmé, entre scènes comiques et passages qui font larmoyer ; mais ce n’est jamais dans la démesure.

Je termine cet article en vous laissant visionner la bande-annonce !

DVD disponible à l’achat chez Third Window Films

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s