Top 10 de mes acteurs japonais préférés

Ce classement a été l’horreur intersidérale. Le Top 10 de mes actrices japonaises préférées était aussi casse-tête, mais ici on parle d’acteurs. J’ai beaucoup plus de mal à être objective parce que je ne suis pas insensible à la tête de certains. Pour commencer, j’ai établi une liste où il y avait presque une vingtaine d’acteurs et après ça s’est joué façon Battle Royal (jamais vu le film mais je connais le principe) : des éliminations sanglantes. Bon, je ne pense pas non plus que ça soit aussi terrible que ce qu’a vécu J.K. Rowling quand elle a tué Sirius Black. Parmi mes critères de tri, j’ai éliminé d’office les acteurs trop vieux, morts et ceux dont je n’avais vu qu’un seul film. Oui, je dis trop vieux parce que j’avais envie de citer Takashi Sasano (né en 1948, je vous laisse faire le calcul). Dans la catégorie « n’est plus de ce monde » il y a le dieu Toshiro Mifune, l’acteur fétiche de Akira Kurosawa. Et parmi ceux dont je n’ai vu qu’un seul film, je me dois d’écrire au moins une fois le nom de Masato Sakai – son rôle dans Golden Slumber était génial et je regrette de ne pas le mettre dans mon classement.

Allez, c’est parti pour ce Top 10, je vais tenter de rester le plus objective possible c’est pas gagné. Et puis « admirez » mes œuvres d’art au passage…

https://78.media.tumblr.com/aeab50bb85155c7623d626f0964bd72f/tumblr_p0smdwdc0v1ws64jdo2_r1_540.png

1) Gaku Hamada en première place car objectivement c’est un bon comédien, qui sait émouvoir, faire rire et a de la présence. Subjectivement, je me suis attachée à sa bouille et à sa voix. Ce n’est pas un  acteur que l’on verrait dans un rôle principal, il est plus le genre « abonné aux seconds rôles » mais en réalité, si, il peut porter un film. Dans Sake-Bomb il partage l’affiche avec un autre acteur (Eugene Kim) donc ça ne compte pas tout à fait comme rôle principal où il est le seul à avoir ce statut. En revanche, il brille dans See You Tomorrow, Everyone ; c’est le film que je recommanderai à toute personne voulant découvrir Gaku Hamada. Il est aussi l’acteur fétiche du réalisateur Yoshihiro Nakamura vu qu’il a joué dans nombre de ses films : See You Tomorrow, Everyone, Chips (Potechi), Golden Slumber, Fish Story, The Foreign Duck, The Native Duck and God in a Coin Locker. On passe tous au crible la filmographie d’un acteur qu’on est fan de lui, non ? Par conséquent, j’ai presque vu tous ses films ce qui m’a permis de constater qu’il faisait de bons choix en général. Etant donné son physique, la comédie est un genre peu surprenant comme choix. Ainsi, dans Lady Maiko il joue un étudiant blasé aidant une jeune maiko à accomplir son apprentissage, dans The Apology King il est un interprète assez vache, dans I’ll give it my all tomorrow un éditeur très diplomatique, dans Space Brothers (Uchuu Kyoudai) un gars râleur qui effectue un stage pour être astronaute et dans Robo-G un employé de robotique qui imagine un stratagème pour planquer sa bourde. En matière de rôle plus dramatique, en dehors de ses collaborations avec Yoshihiro Nakamura, il joue un pilote kamikaze dans The Eternal Zero (Eien no Zero) et un vassal de samouraï dans le drama taiga de NHK Strategist Kanbe (Gunshi Kanbe).

https://78.media.tumblr.com/fbe064c2d30c3d306eb633247cb58836/tumblr_p0snmlU9Xo1ws64jdo1_540.png2) Junichi Okada, j’ai hésité à le classer en premier mais étant donné que j’ai vu moins de ses films que Gaku Hamada, il hérite de la seconde place. Okada a souvent été vu de travers au Japon, comme toutes les idols de la Johnny & Associates qui se lancent dans le cinéma et les dramas. Mais au fil des ans, il a réussi à convaincre les critiques, avec des rôles judicieusement choisis et des performances excellentes. Ses rôles dans les dramas, bien que distrayants, restent inférieurs comparé à ceux dans les films. Je trouve qu’il est mieux taillé pour une carrière au cinéma qu’à la télévision. J’ai pourtant apprécié son personnage de Bussan dans Kisarazu Cat’s Eye, tout comme celui de Ryu dans Tiger and Dragon. Le drama SP a participé à sa renommée et heureusement pour lui car il s’y est investi au niveau des cascades (SP est son bébé en somme). Les deux films tirés de la série ont eu du succès également et on peut y voir de chouettes scènes d’action. Dans des rôles plus tempérés et moins casse-cou, on peut citer le drama Oyaji (une comédie dramatique familiale) où il interprète le petit dernier de la famille et le film Romantic Prelude (Oto-na-ri) où il joue un photographe. Etant une idol, inévitablement il a tourné avec les autres membres de V6 dans les films Hard Luck Hero et Hold Up Down. De tous ses films que j’ai vu jusqu’ici, c’est dans les films d’action et les films historiques où Okada m’a le plus marquée : dans le rôle de Dojo Atsushi dans le live-action Library Wars (Toshokan Sensou), le pilote kamikaze Miyabe dans The Eternal Zero, l’astronome Santetsu Yasui dans Tenchi: The Samurai Astronomer (Tenchi Meisatsu) et le stratège de guerre Kanbe dans le drama du même nom.

https://78.media.tumblr.com/1cd9024db2a21fee046141b879b40e42/tumblr_p0solhFOYY1ws64jdo1_540.png3) Teruyuki Kagawa je l’ai vu pour la première fois dans Tokyo Sonata. Bizarrement, j’ai du mal à me rappeler le déroulement du film, mais je me souviens parfaitement de la tête de cet acteur, et de m’être dit à la fin « Ce type est un acteur fabuleux ! ». Pourtant c’est un film assez déprimant, qui dénonce plusieurs travers de la société via l’histoire d’une famille qui se désintègre – rien de bien joyeux (ça mérite un nouveau visionnage et cette fois je vais éplucher le film). Vu qu’il a un visage assez sévère, on lui colle la plupart du temps des rôles d’antagonistes, notamment dans Shokuzai, Rurouni Kenshin, Golden SlumberBashing et les dramas et films SP. Les rares fois où il est sympa, il garde toujours un petit côté intimidant comme dans le film Hero, où même s’il fait front avec les procureurs, ce n’est pas sans animosité au départ. Finalement, la seul fois où je l’ai vu être inoffensif, c’est dans le court-métrage Tokyo!, où il joue un hikikomori. Parmi les acteurs ayant la quarantaine-cinquantaine, je trouve que Teruyuki Kagawa a un meilleur jeu que Ken Watanabe. Voilà, c’est dit. Sans rancune, Ken ?

4) Shota Sometani je l’avais comparé à Sakura Ando, vous vous rappelez ? C’est un jeune acteur à la carrière impressionnante, qui est très mature dans son jeu. Né en 1992, il a déjà une soixantaine d’apparitions à l’écran ! Je l’ai découvert dans Wood Job!, où il joue un jeune désoeuvré qui devient garde-forestier. Autre film où il tient l’affiche, Parasyte qui est un live-action assez décevant dans sa réalisation – du moins la première partie, je n’ai pas encore vu la suite. Pour le reste, je suis loin d’avoir parcouru toute sa filmographie mais je l’ai aperçu dans des petits rôles dans The Snow White Murder Case, The Eternal Zero, Tenchi: The Samurai Astronomer et dans A Man with Style.

https://78.media.tumblr.com/b0f112c5a8c4d48aadc08f252e199fc7/tumblr_p0sq4xAzGJ1ws64jdo1_540.png5) Sadao Abe, soit on l’adore, soit on le déteste. C’est le comédien par excellence, si, vous savez, le type qui n’arrête pas de gesticuler et de hurler partout. Dans les dramas Kisarazu Cat’s EyeTiger and Dragon, les films Maiko Haaaan!!!, The Apology King et No More Cry!!! il semble en permanence être monté sur piles électriques ! « Savoir faire le fou ne fait pas forcément de la personne un bon acteur », me direz-vous. C’est vrai. Dans ce cas-là, il faut se tourner vers le film Miracle Apples (Kiseki no Ringo) où pour une fois il est moins agité que d’habitude ; inspiré d’une histoire vraie, on y suit les aventures d’un cultivateur de pommes au bord du suicide car son projet de faire une production bio lui fait traverser à lui et à sa famille des périodes très dures. Maintenant, dites-moi qu’il n’est pas un bon acteur.

https://78.media.tumblr.com/287ab81c7afbbc940262db52534d860b/tumblr_p0sqt7ICTN1ws64jdo1_540.png6) Ryuhei Matsuda ne m’a pas impressionnée plus que ça dans le live-action Nana. Il faut dire que l’histoire ne m’intéressait pas, j’avais regardé le film par curiosité vu que c’est adapté d’un manga populaire. Heureusement que j’ai pu révisé mon jugement grâce au film The Foreign Duck, The Native Duck and God in a Coin Locker (voir image ci-dessus). Ce film est une perle avec un casting à tomber par terre, et Ryuhei Matsuda ne fait pas exception. C’est sans aucun doute que je vais voir ce qu’il a fait d’autre !

https://78.media.tumblr.com/64c6b3fbf3a4c97a94ddaf6f49bf8eff/tumblr_p0srdakgfs1ws64jdo1_1280.png7) Eita est dans le même cas de figure que Ryuhei Matsuda, je n’ai vu que deux films de lui. Le premier, The Foreign Duck, The Native Duck and God in a Coin Locker – eh oui, vous allez en entendre souvent parler de ce film sur mon blog – où j’ai été bluffée par sa prestation. Le second, No More Cry!!! se distingue moins, mais il avait Sadao Abe en face de lui, donc dur de se démarquer. Là encore, je vais devoir chercher un film où il a le rôle principal pour pouvoir mieux apprécier son jeu.

8) Shinichi Tsutsumi rejoint le club des quarantenaires qui surpassent Ken Watanabe. Comédie, thriller, gentil, méchant, il peut tout faire. Tenez, regardez : dans I’ll give it my all tomorrow il joue un type ayant 42 ans et qui veut devenir mangaka ; dans Space Brothers il a un petit rôle, celui d’un contrôleur dans le domaine de l’aérospatial ; dans SP, il fait la paire avec Junichi Okada, assurant la sécurité d’hommes politiques ; dans Maiko Haaaan!!! il joue un pro du baseball vantard et tête à claque ; dans l’épisode spécial de Hero, un procureur tiré à quatre épingles. Assez perturbant de le voir super classe en costard et le film suivant, les cheveux pas coiffés et traînant en survet’.

9) Kenichi Matsuyama on le connaît bien en Occident, grâce aux films live-action Death Note et à l’adaptation cinématographique du roman de Haruki Murakami La Ballade de l’impossible (Norwegian Wood). Pour moi, ce sont loin d’être ses meilleurs rôles – on peut ajouter dans cette liste Shindo, un film que j’ai trouvé assez ennuyant à regarder, et Nana (oui, encore ce film). J’ai largement préféré ses performances dans Bunny Drop (Usagi Drop), une comédie dramatique touchante, son petit rôle dans Linda Linda Linda (rien que pour le plaisir de l’entendre parler coréen) et le drama Zeni-Geba, où il fait tout simplement flipper. Le tableau ne serait pas complet sans la mention de son rôle dans les deux Gantz, films que je ne peux que vous recommander.

10) Kei Tanaka boucle en beauté mon classement. Vu dans seulement trois films, je l’ai trouvé sympathique dans Library Wars, ignoble et effrayant dans See You Tomorrow, Everyone et détestable dans le drama Strategist Kanbe.


Ainsi s’achève ce long article (mes paragraphes sont de plus en plus courts quand on descend dans le classement, héhé), n’hésitez pas à commenter sur vos acteurs favoris ou à me faire des recommandations !

Publicités

2 réflexions sur “Top 10 de mes acteurs japonais préférés

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s